• Pensées et penseur

    La « planète mentale » sur laquelle je vivais, le système qui me laissait croire que les choses se décident à partir de l’individu, que tout ce qui se passe en dehors de l’individu ne joue qu’un rôle minime, s’effiloche. Ce que je suis, je ne le suis pas en moi ; ce que je suis, c’est tout ce qui est autour de moi qui le fait à chaque seconde. Ainsi pour continuer à vivre, je dois manger, respirer, etc. La relation se pose dans une autre dimension, elle propose un nouveau système. Je ne suis plus dans l’appropriation, je ne suis plus l’auteur, je suis le produit, et quand j’essaie de voir cette production, je suis encore dans le reflet de quelque chose qui se produit en moi.

    Qu’est-ce qui me suggère que j’ai chaud ou froid ? C’est la chaleur, le froid, ce n’est pas moi.

    Quand nous touchons à cette réalité que nous ne sommes pas les producteurs de nos pensées, naturellement une question apparaît (dont nous ne saurons pas l’auteur) :

    « Mais alors, si je ne construis pas ma pensée à partir de ma propre histoire, si je ne fais que m’approprier cette pensée, à quel point suis-je auteur de mes enfants ? ».

     

    Le voyage au cœur de la pensée nous amène à voir que nous ne sommes jamais l’inventeur de nos pensées, bien que nous ayons l’illusion de l’être à un certain niveau, comme pour des pensées aussi ordinaires que : « Je dois aller chercher le pain pour le petit déjeuner ».

    Même pour cette pensée là, si je descends jusqu’à sa source, je vais me retrouver face à des pensées que je ne me souviens pas avoir conçues. Je ne me souviens même pas qu’elles m’aient habité à un moment donné, elles ont agi à mon insu : d’autres pensées qui génèrent d’autres pensées, etc.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mala Redan
    Jeudi 5 Octobre à 16:23

    Une histoire de penseur qui se penche sur ses pensées, il ne les reconnaît pas ?

    Pourtant il est ces pensées issues de son conditionnement.

    Mais cela n'appartient qu'au penseur. 

    Connaissez-vous d'autres instances en l'esprit ?

      • Ron
        Jeudi 5 Octobre à 16:51

        Rebonjour, ce n'est pas qu'il ne les reconnaît pas, au contraire, il voit qu'elles étaient déjà là, cachées dans l'ombre et qu'au moment où elles se sont montrées, il a cru qu'il en était le père.

        Oui il est ces pensées, elles sont comme une bulle autour de lui, c'est pourquoi ne les voyant pas autour, il les cherche en dedans de lui.

        Il me faudrait entendre ou vous faire endtendre ce que nous nommons "esprit",  J'ai tendance à utiliser ce terme pour parler du penseur conscient, C'est à dirre celui qui peut diriger sa pensée, pour raisonner par exemple, mais que pour celà, dés que le penseur diminue son attention, il va apparaître de  nouveaux penseurs, ceux-là par commodité d'usage, j'évite de les considérer représenter dans le même terme.

        Bien à vous.

    2
    Ron
    Jeudi 5 Octobre à 17:21

    J'ai oublié un mot et cela change le sens : C'est à dirre celui qui peut diriger sa pensée, pour raisonner par exemple, mais pas que pour celà,

    3
    Mala Redan
    Vendredi 6 Octobre à 03:55

    Beaucoup de monde sur le théâtre de votre psyché (non qu'elle serait votre, je parle de votre représentation), autant de penseurs que de pensées ? Ou par catégories de pensées ? 

    Vous semblez mettre en avant le penseur conscient, le penseur raisonnant, mais c'est le plus dupe de l'affaire ! Sous prétexte qu'il raisonne, il prétend connaître tout du monde, tout des autres, surtout des autres parce que de lui il ne connaît rien, il règne par sa logique sur tout ça !

     

    Pour moi, le terme de penseur signifie très clairement ce qui se prend pour maître de ses pensées et qui ne saurait l'être puisqu'il est ses pensées, il n'est pas séparé comme il pense l'être. 

    Mais d'autres niveaux de communication existent, j'utilisais le mot esprit, pour évoquer quelque chose qui ne soit pas du niveau d'un mode de fonctionnement, (car après tout le penseur et ses pensées ce n'est que ça, un mode de fonctionnement).

    Je vous l'accorde ce n'est pas le sujet de votre billet, (dédié au penseur et à ses illusions, ses mensonges), aussi j'attendrai un autre moment pour continuer cette conversation avec vous, si vous le voulez bien.

    Merci et bonne journée !

      • Ron
        Vendredi 6 Octobre à 07:37
        Ron

        Bonjour Mala, non pas en premier d'un point de vue de la conscience, mais il est vrai que chez l'homme, il est acteur principal de la survie. Cependant dans l'image métaphorique, je le place tout à fait en haut, à la surface, juste dans cette fine couche qui se trouve entre l'océan et l'athmosphçre.

        Bien à vous et à une prochaine occasion;

    4
    Mala Redan
    Vendredi 6 Octobre à 09:53

    wink2, juste pour une précision, 

    " ...  dans cette fine couche qui se trouve entre l'océan et atmosphère."

    océan et atmosphère ? 

     

      • Ron
        Vendredi 6 Octobre à 10:15
        Ron

        C'est une image ; océan pour inconscient, surface pour conscient, et atmosphère pour supraconscient, c'est juste une image.

        Bien à vous.

    5
    Mala Redan
    Vendredi 6 Octobre à 11:24

    Intéressant cette image, je vous en reparlerais sûrement ... 

    Pour mémoire je note : inconscient, conscience, supra-conscience.

    Je note parce que cela ne m'est pas familier. Dans mon "bréviaire" la conscience est "Une et multitude".

    A plus Ron

      • Ron
        Vendredi 6 Octobre à 11:38
        Ron

        A quand vous voudrez Mala. :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :