• Lorsque nous faisons l’analyse ou la définition de ce qui a pris forme dans la perception d’un objet par l’acte de « voir », nous oublions que le résultat de cette analyse est un appauvrissement profond de cet acte.

     


    votre commentaire
  • Un adulte qui regarde le soleil se coucher voit un soleil disparaître à l’horizon.

    Mais un enfant voit tous les levers de soleil espérés et promis à lui.

     


    votre commentaire
  •  Une idée qui est en accord avec nos sens, voulez-vous ? La voilà !

     C'est notre désaccord généralisé qui a produit ce monde.

     


    votre commentaire
  •  Le premier acte de modernité et sans doute le dernier que l’homme ait produit, est celui où il croit que dieu existe et qu’il se positionne par rapport à lui. Et dieu lui dit : « Tu es mon fils, tu es ce que j’ai fait de mieux ! ». Celui-ci justifie tous les autres actes qui suivirent, en fait je pense que nous n’en avons pas inventé d’autre.

    Quel aurait-été le second ? Certainement de comprendre comment ou pourquoi il inventa Dieu !

     


    votre commentaire
  • Pour vous qu'est-ce que l'amour ? (le vrai) et Comment peut-on être sûr d'être vraiment amoureux ?

     

    L'amour libère.

    Aimer c'est dans chaque acte qui rend libre.

    Le reste est le reste.

     

    Peut-on aimer sans toucher ?

     

    Comment aimer sans toucher ?

    Le trouble fête dirait : il est impératif de ne pas vouloir toucher pour aimer.
    Mais nous mettons tant de non-sens dans ce terme : aimer ou amour, qu'il y a peu de chances que nous parlions de la même chose.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique