• De l'instant (2)

    Cet art Ron, tu peux m'en dire plus ?

     

    L'art de traque est l'art de l'improvisation absolue.

    Un traqueur ne considère jamais qu'il sait quelque chose, il ne s'appuie sur aucune définition.

    Il a intégré l'état où rien ne cherche à s'affirmer comme une certitude, produisant ainsi la plus grande disponibilité possible et si j'accorde une définition à un objet, celle-ci ne peut résister qu'un instant, l'instant de servir.

     

    Mais sans un minimum de certitudes, qui serais-je pour moi-même ?

     

    Je ne peux me fondre dans une certitude, c'est-à-dire que tout ce que je peux comprendre d'une chose n'a de sens que dans cet instant.

    L'instant suivant je suis déjà un autre, l'objet me suit dans mes mues, alors que les définitions de par nature veulent être rigides et prendre racines.

    Quand l'esprit est face à l'expérience, pendant un quart de seconde, il saisit la futilité des définitions qui nous privent de la simplicité de ce contact avec nous-mêmes, dans l'instant présent.

    Donc si je me base sur l'instant, l'idée de ma personne que devient-elle ?

     

    T'es là ? Je crois que j'y suis mais, si ça se trouve ce n'est pas moi.

    Alors je me demande qui c'est …

    Et quand j'en ai assez de me le demander, je me rends compte qu'il n'y a personne en fait.

    Ce sont les mots qui sont ainsi et justement c'est ce que je veux démontrer. Mais si.... les mots endossent tous les sens que je leur prête... alors derrière moi ce miroir dans lequel je ne saurais voir qu'un reflet du passé.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :