• Du mental (22)

    Oui, mais qui décide de la forme du changement, quel centre de décision ? …..

     

    Il apparaît que tu as du mal à saisir en ce domaine des « personnages » mentaux que la question concernant le « qui » n'a pas beaucoup de sens pour la raison que le mental n'est seulement dual, mais multiple à l'infini.

    Par conséquent, facile pour lui de créer des sujets fixes ou temporaires, d'endosser toutes sortes de casquettes, de décider un jour ou d'annuler par un autre la décision de l'un, de s'accuser et de faire son propre avocat.

    La personnalité est comme une pelote de laquelle tirer un bout de fil ne sortirait qu'un mètre, et il faudrait recommencer à l'infini avant d'en voir le bout.

     Non, il n'y a pas qu'un seul observateur et un seul objet, l'illusion est subtile, mais un tas de « chacun » que l'on croit regroupés.

     Là est je pense un des résultats magnifique du travail, c'est qu'il ramène à une simplicité de la « personna » par disparition progressive de tous ces personnages que notre esprit a appris à mettre en scène depuis notre toute petite enfance.

    Ainsi, on peut recenser dans la liste de tous ces personnages qui nous composent, même des héros de séries télévisées, ou de romans de jeunesse, voire aussi des individus que l'on admire et que l'on a plus ou moins intégrés à notre personnalité.

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :