• Du guerrier et de la conscience

    Mais pourquoi ce mot « guerrier » ?

     

    Pourquoi Guerrier ? Parce que cette démarche nous vient d'un temps où seuls les guerriers et les moines cheminaient ainsi. Pour moi les statuts de moine et de guerrier sont proches, même attitude devant le danger, la solitude, l'introspection, la disponibilité à l'instant, etc.

    C'est un statut qui n 'évoque pas le conflit ou la violence avec qui que ce soit. Ce sont les guerriers de la paix. La violence elle, est naturelle chez chacun, ça ne correspond pas à un statut, toute personne est d'abord violente dans toutes ses réactions, un guerrier ou moine étudie cette violence afin de pouvoir l'annihiler en lui, l'effacer. Ce qui représente le plus grand défi, si cela s'avère possible...

    Je sais que cela est possible, et cela pose un dilemme en ce monde qui se créa violent, qui se créa au travers de chacune des violences, le monde ne « voulut » pas (en apparence du moins) qu'un être vivant surpassa, chassa la violence de lui, ce monde lui cria que la vie ne s'est pas permise ainsi, que cela va contre toutes les lois. Un homme, peut-être le premier, le prétendit (jésus) et les valeurs qu'il défendait sont contre-nature aux yeux de tous, y compris des Chrétiens bien sûr ! Ce qui est drôle dans tout cela, c'est qu'il est impossible d'être réellement Chrétien sans avoir dominé la violence en soi, je ne parle pas d'avoir dominé la peur hein, parce que ça c'est facile, n'importe quel fanatisme, obscurantisme ou déterminisme permet d'effacer la peur, la simple habitude du danger le permet, mais la violence, ah ça non !!! Rien de plus difficile. Voilà ce qu'est un guerrier.

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :