• Du guerrier et de la conscience (19)

    Tu dis n'être plus un homme de pouvoir. Que me racontes-tu là ?

    Comment peux-tu être dans le fait de soulager l'autre par tes mots, et dire, la question du pouvoir ne me concerne pas.

    Soulager autrui, n'est-ce-pas avoir un pouvoir sur lui ?

    L'être humain est un être de pouvoir, il a celui d'aimer, de trahir, de haïr, de blesser et même de tuer. C'est peut-être pour ça que nous construisons des barrières, des frontières, des murs, des citadelles.

    Non soulager les autres n'est pas exercer un pouvoir. Exercer un pouvoir c'est influencer les autres afin qu'ils fassent ce qui n'est pas dans leur volonté. Chose bien difficile avec moi, car lorsqu'on me questionne pour mieux se décider soi-même, je réponds conformément au vide qui est en moi, et la personne s'en va plus pauvre encore, appauvrie par un doute qui s'est élargi, ne sachant plus quelle question elle voulait me poser réellement.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :