• Du conditionnement (12)

    Être adulte dans ce monde des humains est une chose très laide ! Indifférence, arrogance, ambition, mépris, haine tenace, insensibilité, hypocrisie, mensonge...

    L'enfant est toujours là, en moi. Je n'ai rien appris de plus que je ne savais déjà. Je parle en esprit, et, en cœur.

    Il n'y a qu'une chose qui craint avec l'enfance, c'est l’égocentrisme ! L'immaturité affective, émotionnelle, sensorielle...

    Qu'est-ce alors devenir adulte ? Car il nous faut réaliser cette transformation !

    J'aimerais t'entendre à ce propos.

     

    Nous avons tous un petit garçon ou une petite fille en nous. Parfois c'est cet enfant que l'on voit le plus souvent sur la scène, au grand jour. Chez d'autres l'enfant se fait rare, montre peu le bout de son nez, comme par timidité il ne se produit qu'en assemblée familière.

    Chez moi, l'enfant s'exprime quand d'autres enfants sont autour. C'est avec sa langue et ses yeux que j'entre en communication avec les plus petits, ils en sont souvent stupéfaits, qu'un grand bonhomme comme moi sorte de sa poche un tout petit, tout petit enfant, quelque fois proche de l'âge d'un nourrisson. Mais je ne le laisse pas s'exposer dans mes rapports aux adultes, ou alors pour rire avec quelques intimes.

    Un enfant, c'est un être fragile, qui a besoin d'être réconforté, qui a besoin de voir dans le regard de ses parents et proches qu'il a des moyens, qu'il peut oser franchir l'obstacle, qu'il sera consolé en cas d'échec ou de bobo, un enfant ne sait pas évaluer toutes les situations à leur juste mesure et par conséquent fait parfois des choix dangereux. Beaucoup d'adultes (pour moi presque tous) se comportent ainsi, sans doute parce que les familles ont oublié comment permettre aux enfants de grandir, sans doute aussi que les enfants ont refusé de se laisser grandir devant le spectacle lamentable de la vie de l'adulte.

    Un adulte est un être qui a les moyens de l'indépendance. Il a l'expérience pour analyser, pour comparer. Il peut faire ses propres choix dans la plupart des cas ou faire appel à un voisin spécialisé dans un domaine particulier, un adulte ne recherche pas les consolations et donc ne se retourne pas sans cesse pour voir si quelqu'un est là pour l'assurer. Un adulte sait qu'il doit décider seul et assumer les conséquences de ses choix, c'est quelqu'un de stable qui ne change pas d'avis, de position à chaque instant. Tu me diras : « mais Ron, je n'en connais pas des humains qui se comportent ainsi ! » Et je te répondrai que l'explication est la même que plus haut, peu d'êtres humains deviennent adultes, c'est drôle, non ?

    Un adulte, c'est surtout la personne qui saura maîtriser le double jeu dans son être. A quel moment laisser l'enfant agir pour lui, à quel moment tenir l'enfant assis et tranquille et laisser agir la maturité, c'est cette douce maîtrise de ces deux entités qui nous confirme en tant qu'adulte.

    Tu vois au fond, ça ne change rien en ce qui concerne la présence plus ou moins évidente de l'enfant en nous, ce qui change c'est le contrôle que nous savons exercer sur l'équilibre délicat de la cohabitation des deux personnes en chaque être.

    Nous avons commencé la vie en état d'enfance, celui-ci (l'enfant) ne peut totalement disparaître, nous le portons avec nous jusqu'au dernier souffle, qui nous libérera de lui et de nous.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :