• Du chemin (5)

    Mais les pièges sont différents de cultures à cultures ?

     

    Non, ce sont les mêmes pour toute l'humanité depuis des centaines de milliers d'années.

    Le malentendu qui est entretenu dans ces livres est le malentendu de notre espèce et par conséquent loin d'apporter des solutions pour un passage vers la liberté, il conduit dans le même sens que tous les édifices de nos cultures, de toutes les cultures, c'est à dire vers une prison mentale.

    Je veux dénoncer ce fait à ceux qui croient voir dans les livres de Carlos Castaneda un message de liberté. Une illusion qui vient de la nuit des temps, celle qui s'est juxtaposée à la réalité et à la simplicité du monde, par notre refus de ce monde dans son évidence.

    Une idée qui est en accord avec nos sens, c'est notre désaccord qui a produit ce monde.

    Si stopper le monde est un acte possible, il ne se peut que dans l'acceptation d'un monde inconnaissable et surtout pas en imaginant des mondes qui se chevauchent, s'entassent les uns sur les autres, tout cela parce que nous sommes incapables de nous adapter à ce monde simplement sans religion.

    L'idée du chamanisme rejoint les idées de toutes les religions, c'est-à-dire, le fait de nier que la connexion avec notre monde est accomplie dès que nous apparaissons, l'idée qu'il n'y a qu'à respirer pour baigner dans cette connexion.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :