• Du chemin (26)

    Cette force prend sa source dans le lien qui s'établit par la conscience, le lien qui nous unit à la terre et à l'animal.

     

    Tu penses donc que parce que tu as gardé ce lien vivant en toi, cette force t'a permis de grandir ?

     

    Mais je ne me sens pas particulièrement grand... pas du tout en fait.

     

    Ha, je ne viens pas te flatter là !

     

    Mais je suis tout petit, non je ne me sens pas flatté, je rectifie les choses telles que je les crois justes.

    Un homme s'éveille et cela signifie qu'il a conscience de sa rienté.

     

    Je disais grandir, non que tu sois grand. « Grandir », être ce que nous sommes.

     

    Plus un homme se sent petit, plus il semble grandir. Mais cette notion de croissance n'est pas une bonne formulation.

     

    Alors quelle est cette juste attitude qui fait que l'on reste connecté, en toutes circonstances ?

     

    La femme qui a son petit enfant tout près d'elle, même celle qui savait dormir d'un sommeil profond que sa nuit lui paraissait tomber au fond d'un puits, cette femme là ouvrait les yeux au moindre murmure de son enfant, et si par malheur une nuit la fièvre le prenait, elle le sentait et ses yeux s'ouvraient par eux-mêmes, le lien avec son enfant ne laissait pas de place aux mauvaises surprises.

    Il ne s'agit point d'un désir, ni celui de grandir, ni celui d'être meilleur, ni celui de marcher vers la lumière, ni celui de perfection, c'est d'instinct qu'il s'agit, l'instinct seul peut nous relier à ce monde dans la qualité et la simplicité

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :