• Du chemin (15)

    Que nous sommes trop peu de chose pour décréter que nous sommes un problème, ou que nous avons un problème.

    Hier nous n'existions pas.

    Demain nous n’existerons peut-être plus, peu importe.

    Ce qui compte (pour moi), c'est qu'entre hier et demain il ne s'est écoulé que quelques secondes.

    Notre existence n'est que cela, quelques secondes.

    Trop court pour représenter un problème, non ?

    C'est ce que je veux dire, c'est presque dit maintenant ?

    Cela parle d'humilité.

    Tout y est agaçant, parce que simplement vrai.

     

    Rien n'est triste en ces mots.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :