• De la perception (30)

    Tous les temps... tu m'en as souvent parlés. Cela reste un mystère, et pourtant je dis « Oui, je sais, cela ». Tous les temps, comme en l’arc-en-ciel, aussi les strates de la terre...

     

    Quand tu sens le vent, tu ne sens pas qu'un vent, un vent unique avec ses particularités, tu sens toute une quantité de vents dans le même instant.

    Mais ton esprit n'est pas capable de les distinguer.

    Alors tantôt il pense : qu'il est fort ce vent, ou qu'il est doux, ou qu'il est irrégulier, ou qu'il est entêtant, bruyant, etc.

    Mille facettes du même vent que ton esprit rangera sur une même ligne parce qu'il ne peut que les traiter séparément.

     

    Ah, mais le vent est une image ? Parce que le vent violent n'a pas le même effet que la nature que celui qui est léger.

     

    Les effets sont tous là dans le même temps, mais nous choisissons de retenir ceux qui nous arrangent.

    Mais il y a un consensus parce que nous sentons tous le même.

     

    Non, c'est faux.

    Je veux dire que tous parlent et voient le cyclone.

     

    Pas plus que l'eau n'a le même goût pour chacun de nous.

    Non, le cyclone, tous en retiendront de que l'esprit collectif a choisi de retenir. Le consensus n'est rien d'autre qu'un arrangement qui exclut le reste.

     

    Un seul fait, et des multitudes de perceptions ?

     

    Non, des multitudes de faits également.

    Ceux que la multitude d'esprits se bornera à qualifier de réels et les autres que le consensus général écartera.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :